6/28/2006

Ils y sont all és Franco

La dernière fois qu'un Espagnol s'en est pris à La Marseillaise, c'était Franco lui-même, puisque ce champ révolutionnaire était l'hymne des révolutionnaires espagnols... Il fallait oser, pour les supporters espagnols, siffler l'hymne français.
Ajouté à cela, les déclarations récentesou passées du sélectionneur espagnol à propos de certains joueurs de couleur... et il n'en fallait pas plus pour remonter à bloc nos footballeurs expérimentés.
Mal en a pris donc aux Espagnols de se comporter ainsi ! Il ne lleur reste que le droit de rentrer la tête basse et la queue entre les jambes. Encore que si l'on appliquait la méthode espagnole, c'est sans oreilles et sans queue qu'ils auraient dû être rapatriés.



Technorati Tags: , ,

6/26/2006

D élits d ' initi és

Je reviens sur l'affaire d'EADS et plus particulièrement de Noël Forgeard sommé de s'expliquer sur la vente d'un paquet d'actions à un moment où le
cours de la société était au plus haut, tandis qu'une semaine après le cours de l'action chutait après l'annonce d'un retard dans la production des premiers A380... Et le soupçon de délits d'initiés est mis sur la place publique.

Ce qui m'étonne, c'est :

1. Que les journalistes ne soient pas les premiers à signaler que le grand patron d'un grand groupe se sépare de ses actions, quand cela se produit.
Un patron qui vend des actions de son entreprise, c'est toujours porteur de sens. En l'occurrence, si les journalistes avaient fait leur métier, ils auraient pu chercher les raisons de cette vente et découvrir alors (peut-être) les retards de productions qui ont provoqué la chute du cours de l'action. J'estime qu'il y a là une faute de leur part, que pourtant personne ne met à l'index (but me !).

2. Qu'à un certain niveau de direction (de décision), un grand patron soit autorisé à vendre des actions de son entreprise.
Il devrait y avoir une procédure spécifique à ces situations. D'autant que ces patrons s'appuient souvent sur l'argument boursier pour justifier de leurs indemnités de départs. Soit quand ils quittent l'entreprise, il ont fait progresser sa valeur et cela se traduit notamment au niveau du cours de bourse, et libre à eux à ce moment là de céder leurs actions. Dans le cas contraire, tant pis pour eux. Mais qu'ils puissent faire des aller-retours bourisers en cours de route ne me paraît pas très normal.

3. Enfin, cette notion de délit d'initiés résonne étrangement.
Tout petit porteur est à l'affut de la moindre information qui lui permettrait de réaliser sa plus-value. Il existe même de la presse spécialisée pour favoriser l'émulation de celui qui sait. Faire de chacun de ses lecteurs un initié.
C'est autre chose que de diffuser de l'information pour influer sur un cours de bourse, soit manier la rumeur...

Tags: , ,




6/23/2006

Football am éricain

Toujours aussi incroyables ces adolescents d'Américains.
Dans l'édition de Newsweek du 12 juin dernier, un dossier complet présentait aux lecteurs (essentiellement américains) l'essence de ce truc qu'ils ne comprennent pas bien (hormis que ça fait des cartons d'audiences et que c'est intéressant pour les annonceurs). Même Henri Kissinger y est allé de son edito en expliquant dans le détail sa passion personnelle (HK a grandi en Allemagne) et ce qui fait l'engouement du reste du monde pour ce jeu. Dans le détail de la présentation des équipes, on trouvait même un article intitulé "America Arrives" (en gros, en gras) avec une explication du potentiel de l'équipe des Etats-unis.


Finalement, cette petite blagounette de l'édition du 26 juin 2006 ramène nos-amis-maîtres-du-monde à la raison :
"We have no business being over there... we're unprepared to face the resistance, open to attack and our global reputation is tanking !"
"At least this time we have an exit strategy"


Et non, il ne s'agit pas de l'Irak, mais bien de la World Cup !




Pens ée 34

L'autre jour je me disais... Et je me suis coupé la parole.



6/22/2006

Un pr ésident timorais

Je connais un Président, pas si timoré que cela, qui demande à son Premier ministre de démissionner pour sortir le pays de la crise. Mais ça se passe au Timor... Toute ressemblance avec des personnages existants seraient complètement fortuites et indépendantes de ma volonté. Mais il est vrai que parfois, il est tentant de faire certains rapprochements. Alors, vous pensez à quoi ?


Technorati Tags: ,

Tous en rose

J'avais croisé l'autre soir un p'tit gars du site tout rose
Je me fais le relais de l'opération organisée pour l'occasion, et en manifestation de soutien, je passe ce blog aux couleurs du FF017D jusqu'au 22 juillet.
Pinkdparty



6/21/2006

La f ête de la musique plus tôt que prévue

C'est dans un concert de casseroles qu'a démarré cette fête de la musique 2006, un jour avant la date officielle. Dédé de Villepin a encore lâché une grosse caisse à contre-rythme, ou une fausse note bien sentie, de sorte que la chorale des députés n'a pu se retenir jusqu'au lendemain pour chanter à tue-tête... Dédé de Villepin prouve encore une fois qu'il est persuadé de pouvoir composer et interpréter librement la partition du chant politique, estimant avoir suffisamment analysé le solfège politique. On consate encore une fois que Dédé ne maîtrise pas le rythme, les intonations, les nuances... et comme il s'est mis en tête d'être un chef d'orchestre, on s'aperçoit qu'il fait jouer les mauvaises sections de l'orchestre, toutjours à contre-temps. Je ne sais pas combien de temps les Français vont supporter cette cacophonie, mais comme pour la musique, en politique, pas plus d'une journée pour que les amateurs puissent nous les briser menus.

Tags: , ,




La f ête de la musique plus tôt que prévue

C'est dans un concert de casseroles qu'a démarré cette fête de la musique 2006, un jour avant la date officielle. Dédé de Villepin a encore lâché une grosse caisse à contre-rythme, ou une fausse note bien sentie, de sorte que la chorale des députés n'a pu se retenir jusqu'au lendemain pour chanter à tue-tête... Dédé de Villepin prouve encore une fois qu'il est persuadé de pouvoir composer et interpréter librement la partition du chant politique, estimant avoir suffisamment analysé le solfège politique. On consate encore une fois que Dédé ne maîtrise pas le rythme, les intonations, les nuances... et comme il s'est mis en tête d'être un chef d'orchestre, on s'aperçoit qu'il fait jouer les mauvaises sections de l'orchestre, toutjours à contre-temps. Je ne sais pas combien de temps les Français vont supporter cette cacophonie, mais comme pour la musique, en politique, pas plus d'une journée pour que les amateurs puissent nous les briser menus.

Tags: , ,




Pens ée 33

Un slammeur est un rappeur qui ne sait pas chanter. Donc, il parle !



6/20/2006

Avec Eric, FF017D et Romain B

Invité par Eric au Planet Hollywood pour une présentation de nouveaux produits dits B2 (j'aurai bien fait un lien vers un site, mais pas trouvé sur l'invit...) à brancher sur des MP3 (une guitare, un scratch de DJ, des baguettes de batteries, et surtout une fleur qui clignote en fonction du rythme...). Bon, je pense que ça peut amuser les enfants, en complément de leurs panoplies de young-geeks ! En tout cas, je l'avoue, Sophie Favier est décidément une femme pulpeuse qu'on croquerait... mais, je m'égare...

Cela m'a permis de rencontrer un des rédacteurs de ce site dédié à la couleur rose qui peut plaire aux mâles : http://welove.ff017d.com/ et également de Romain B (cherche sur Google, premier de la liste ! OK, je vérifie, et ça marche. C'est ici : Metromot).

Merci à vous messieurs pour cette sympathique soirée où pas mal de sujets ont pu être échangés tant sur le plan téqueunique (oui, on peut mettre une souris avec un clic droit sur un Apple ... ) que taqueutique (m'sieur s'il te plaît, dessine-moi un buzz RP - ???).  

Tags: , ,




6/17/2006

Pens ée 32

Précaution d'usage : ceux qui changent leur fusil d'épaule ne risquent-ils pas de passer l'arme à gauche ?




6/15/2006

Champions du monde...

... des excuses à la con !

Pour un match nul, c'était vraiment un match nul. Je parle de France-Suisse bien évidemment. Puisqu'on a eu le droit à toutes les excuses valables : il faisait trop chaud, la pelouse est trop sèche, les Suisses ne se sont pas livrés.... je vous donne les vraies (fausses) raisons du résultat de ce match.

- la Suisse est un pays neutre : ça se respecte !
- plusieurs des joueurs Français, à quelques jours de la retraite, ne pouvaient  se permettre d'offenser la Suisse qui leur aurait réglé leur (solde de tout) compte;
- les Suisses sont des experts du placement;
- les Suisses n'ont ainsi pas vu venir AXA sur Winterthur (et Zidane s'y connaît en assurance).




6/14/2006

A qui je ressemble

Le site My Heritage vous propose de rechercher à qui vous ressemblez à partir d'une analyse morphologique d'une photo que vous soumettez.

Pour ma part, j'ai testé et découvert (horreur et stupéfaction) que je suis le fils de Gorgonzola Rice et de James Bond (ça vient peut-être de là cette passion pour les relations internationales...).

Bon, vraiment débile (oui, je suis susceptible) mais amusant !

Tags:




Pens ée 31

L'immortalité c'est la grève de la fin.

Powered by Qumana




6/07/2006

Les conditions pour cr éer un environnement Silicon Valley

A l'heure où la France s'interroge sur sa compétitivité, le financement de la recherche.... Intéressante note de Guy Kawaski qui fait le point sur ce qu'il faut faire et ne pas faire pour développer dans une région un esprit Silicon Valley.

Je vous donne (libre traduction synthétique) la substance des points présentés concernant ce qu'il est possible de faire (et mes commentaires persos). Je trouve que c'est très drôle (ou dramatique), tellement c'est décalé par rapport aux discours politiques entendus en France sur ce sujet.

- Concentrer les efforts sur la formation d'ingénieurs : bien entendu des écoles de niveau international. Les écoles d'ingénieurs forment des ingénieurs. Les ingénieurs ont des idées. Les idées font les entreprises... (quand on lit la baisse du niveau des écoles supérieures en France dans les classements internationaux)
- Encourager l'immigration : (c'est drôle ça, non ? par rapport aux débats actuels...)
- Pousser les meilleurs à justement aller passer du temps à Silicon Valley : même si certains ne rentreront pas, ceux qui reviendront auront une vision élargie. C'est l'état d'esprit qui est important.  (alors qu'on parle de fuite des élites, il semblerait que l'on se trompe de grille de lecture)
- Valoriser ceux qui réussissent : créer une émulation en mettant en avant ceux qui réussissent (quand on voit comment on tape sur ceux qui réussissent en France...)
- Accepter les échecs : Silicon Valley est un endroit où tout peut être tenté car les échecs ne banissent personne (cette notion d'acceptation du risque me paraît difficile à transposer, tellement l'échec est une maladie honteuse ici, mais bon, on peut toujours espérer...)
- Etre logique (par rapport aux atouts de votre région)
- Ne pas crier victoire trop tôt : ce n'est pas parce que vous avez attiré une filiale d'un groupe genre Microsoft que vous êtes devenu LA place où l'avenir se crée. Vous serez LA place où l'avenir se crée le jour où les entreprises ayant démarré dans votre région commencent à créer des filiales ailleurs... (ça me fait penser aux efforts incessants pour vanter l'attractivité de la France - plutôt que sa créativité)
- Etre patient : il s'agit de process de vingt ans (il serait temps de s'y mettre...)

Tags: ,




6/06/2006

Le 060606

Juré c'est bien une journée diabolique.... En attendant la fin des dévs en cours, je suis tombé sous le charme de ce T-Shirt de La Fraise :

Teeshirt596





Pens ée 29

Elle avait des seins acides animés !



6/05/2006

Tatouage anti-p éridural

Tiré d'une discussion ce week-end... Une jeune fille a appris qu'elle n'aurait pas le droit à la péridurale pour l'aider à vivre un accouchement "confort". La raison ? Elle a un tatouage dans le dos, situé juste à l'endroit où l'anesthésiste devrait introduire son aiguille. Or, introduire une aiguille pour ce genre d'opérations et récolter au passage un peu d'encre est inconcevable.

Mesdemoiselles, Mesdames... si une envie de tatouage vous prend, renseignez-vous sur la zone nécessaire à l'introduction de l'aiguillle pour la péridurale. Sinon, votre tatouage, voua allez vous en souvenir ! 

Tags: ,




Lyc ée à encadrement militaire... tiens, tiens...

A l'annonce de Ségolène Royal de placer "au premier acte de délinquance", dans "des établissements à encadrement militaire", les jeunes à compter de l'âge de 16 ans, je n'ai pu m'empêcher de repenser à mes années de lycée. J'ai fait le lycée militaire de La Flèche de ma seconde à la terminale. Etais-je un délinquant pour me retrouver là-bas ? Je vais vous dire : non seulement, j'ai voulu y aller, mais en plus il a fallu que je passe un concours pour y entrer - et sacrifier du reste mes vacances de Pâques à l'époque pour boucler dès la fin avril le programme de maths de 3ème...

On accuse régulièrement les lycées militaires d'être des centres de formations pour apprentis fachos, un système fermé qui perpétuerait une espèce d'oligarchie en France. Pour ma part, je n'ai rien vu de tout cela, et quand je croise mes camarades anciens de cette école, je me rends compte de la richesse humaine que cela a produit. Egalement de la diversité des parcours : j'en connais qui sont DG, d'autres - de plus en plus d'ailleurs, entrepreneurs. Je connais même un magicien... D'ailleurs, à y regarder de plus près, je me suis aperçu que bon nombre des anciens étaient restés rebelles au système. Paradoxal, non ? En fait, l'encadrement militaire peut avoir du bon à l'adolescence pour justement permettre de clairement identifier les lignes jaunes. Après, quand on a 15 ans et qu'on a envie de refaire le monde, on passe son temps à les tester ces fameuses lignes jaunes; mais toujours selon la règle "pas vu, pas pris / pris, j'assume". Et il semblerait que cela reste. Bon nombre des anciens que j'ai croisés m'ont dit en préambule de discussions : "tu sais, mon parcours est un peu atypique..." Pas de soucis, on est beaucoup dans ce cas-là. Les points communs : un haut niveau d'intégrité, un engagement dans l'action, le respect des règles justes... que ces critères ne soient pas respectés, et beaucoup n'hésitent pas à claquer la porte. Du coup, des vies faites de choix assumés.

Mais, ne nous trompons pas non plus de sujet. Si l'encadrement militaire, et ses règles binairement claires, peuvent y être pour quelque chose dans la réussite aux examens et concours, le vrai plus de ces écoles résident toutefois ailleurs, dans l'encadrement du corps professoral et dans le rythme scolaire qui respecte les programmes.

Allez les Ñass, aux commentaires !

Tags:




6/02/2006

Evolution

Au début était la presse qui nécessitait des imprimeries, des rédacteurs (des journalistes)... puis vint Internet et les Blogs.

Au début était le téléphone qui nécessitait un opérateur pour mettre en relation les gens... puis vint Internet et la téléphonie sur IP.

Au début était la radio qui nécessitait des autorisations d'Etat, des attributions de fréquences... puis vint Internet et les Podcast.

Au début était la télé qui nécessitait des studios de prod, des antennes relais... puis vint Internet et les Vidcast (ou podcast video).

Puis tout cela fonctionna depuis son téléphone que l'on pouvait connecter à son ordinateur, à son ampli ou à son écran... pour produire ou consulter du texte, de l'image, du son.

Les grands vainqueurs furent ceux qui permettirent (fatigue) permettaient aux gens de trouver, trier, hiérarchiser ces informations que tout un chacun produisait.

Tags:




6/01/2006

L ' horoscope avait raison

La journée avait bien commencé :


31052006070_1


31052006071_1


Et là les mauvais esprits étaient de la partie...


31052006072_1


La photo étant mauvaise (la fameuse prise en biais), je traduis : "Une difficile négociation s'engage sur un terrain qui paraît mouvant..."


Y a pas à dire, j'aurais dû rentrer instantanément.


31052006073





Le probl ème récurrent du sens

Le problème avec les moteurs de recherche, que ce soit à l'ancienne (ça fait drôle d'écrire ça) comme Google ou en devenir (comme Technorati), reste l'analyse sémantique...

On peut facilement mettre en place des alertes - à recevoir par email ou via les flux RSS, sur des mots clés, des marques... mais comment faire quand une marque est aussi un nom commun (ex. Carrefour), ou plus récemment lorsque vous lancez une recherche sur "Java" pour savoir ce qui se passe là-bas à la suite de l'éruption volcanique. "Java" c'est aussi un langage informatique et vous vous retrouvez du coup avec essentiellement des notes qui traitent de programmation.

Oui je sais, dans ce cas là il faut faire une recherche sur plusieurs mots pour affiner le résultat, mais je pense qu'il y a encore des voies de progrès sur ce sujet.

Autre point :
si vous faites une recherche "java volcan" sur Google, vous disposez de 401.000 résultats possibles, mais c'est à partir de la deuxième page que vous commencez à trouver des liens en rapport avec l'actualité...
si vous faites une recherche "java volcan" sur Technorati, vous disposez de 184 notes (c'est peu tout de même non ?) et êtes rapidement en lien avec des notes qui traitent du sujet.

Tags: