12/29/2007

Mme de Fontenay, d écidément je ne vous aime point

Etant en vacances un peu par là, autant vous dire que j'ai forcément dû suivre l'actualité de notre nouvelle Miss France, Valérie Bègue. La réaction et les propos de Mme de Fontenay, dont je pensais qu'elle n'avait plus de fonctions opérationnelles dans cette histoire de princesses désuètes, n'ont fait que chauffer à blanc le sang de nos amis domiens (domien = habitant des Dom) dont le grammage en rhum en cette période de Chanté Nwel n'avait pas besoin de ça. Et j'avoue que j'étais presque d'accord avec leurs interrogations sur le caractère presque raciste de la Fontenay (Oui, je lui retire sa particule, elle n'en est pas digne). D'une, elle voulait destituer la Réunionaise. Deuxio, elle ne garantissait pas que ce soit la première Dauphine, une Calédonienne vous vous rendez compte, qui prenne la suite.

Valerie Begue sur la croixQuelle idée que de trouver cette photo de promotion pour une ligne de vêtements choquante, alors que celle-ci est déjà largement plus osée. Mais je subodore que la Fontenay n'a pas dû comprendre la métaphore... D'autant que lors de la soirée d'élection, les Miss ont été présentées quasi à poil avec de magnifiques ailes d'anges, prenant ainsi position sur le caractère sexué des Anges, qui reste pourtant officiellement une question non résolue de la part de l'Eglise, et qui en d'autres temps aurait sûrement valu une excommunication en bonne et due forme à notre Mme Claude du PAF. 

Il est sincèrement temps que la Fontenay dégage. Son caractère acariâtre ne fait qu'empirer avec l'âge et présente un risque certain pour le caractère gentiment désuet de cette manifestation.

Allez Valérie, même si la Vioque t'a pourri ton plaisir, tiens le coup et courage... Tu restes belle à se damner !


12/28/2007

Meilleurs voeux 2008

Très sincèrement, je vous aurais bien mis une petite musique avec ça, mais n'étant pas un spécialiste de la production Flash, il me faut user de subterfuges (export SWF depuis Keynote) qui ne me permettent pas de tout contrôler au niveau du poids du fichier final...
Vous n'avez qu'à chanter dans votre tête ce célèbre refrain "I wish you a merry Xmas, I whish you a merry Xmas, and an Happy New Year !"






12/17/2007

C ' est officiel, j ' étais à Disneyland ce week-end

Afin de couper court aux rumeurs qui pourraient circuler, je confirme officiellement que j'étais ce dimanche au parc Disneyland en compagnie de ma femme qui est brune et de deux de nos enfants légitimes - qui ne remplissent toutefois pas les conditions physiques exigées (faire plus d'1m40) pour participer à l'attraction Indiana Jones...
"J'vais vous dire", "C'est quand même incroyable" que je ne puisse pas profiter d'une invitation qui m'était offerte pour m'évader quelques heures en famille, sous prétexte que j'aurais quelques responsabilités professionnelles. Après la semaine difficile que j'ai eu à passer (un client dont je n'arrivais pas à me dépétrer...), il m'a semblé tout naturel de me mélanger quelques heures avec mes concitoyens. "vous savez, après tout", moi aussi je suis un homme comme tout le monde...

(Ps : euh, pour l'anecdote, quand ma fille m'a dit qu'elle venait de voir Sarko, je lui ai dit qu'il fallait qu'elle arrête d'affabuler...)


12/14/2007

12/12/2007

Qu ' est-ce que c ' est encore que cette taxe ?

Découvert via La marque du Web, il semblerait qu'un amendement soit passé le 6 décembre dernier instituant une taxe (a priori 2%) sur les recettes publicitaires de tout site Internet diffusant des "oeuvres ou documents cinématographiques ou audiovisuels". J'ai encore une fois du mal à comprendre la logique qui sous-tend ce genre de décisions. Cela va toucher bien entendu les plates-formes communautaires qui permettent toutes le relais (donc la diffusion) de vidéos. Ces entreprises se verraient donc appliquer une nouvelle taxe sur ce qui consititue a priori une bonne part de leurs revenus. Par ailleurs, il existe déjà une fiscalité et une règlementation définissant ce que doit reverser une  entreprise à la société.  Pourquoi cette discrimination envers une certaine catégorie d'acteurs économiques.

Du reste, comme on est  sur le Web, on ne pense que Web, mais les chaînes de télévision ou les cinémas diffusent, elles-aussi, des "oeuvres ou documents cinématographiques ou audiovisuels". Alors, pourquoi se limiter au Web. Pour elles-aussi cette nouvelle taxe, cré nom de nom. Taxons ! Taxons tout ! Quand il n'y aura plus rien à taxer, on taxera les os...

Mais toi aussi, petit blogueur te battant pour avoir un traffic qui te permette de choper quelques tunes avec tes pubs Adsense. Tu seras toi aussi taxé, en plus de tout ce que tu dois normalement régler comme charges et impôts puisque légalement, si tu gagnes des sous, tu t'es bien sûr déclaré comme "indépendant" ou constitué en société (SARL unipersonnelle à 1 euro).

L'ASIC s'y oppose... Versac en parle. Pour ma part, je désespère.



12/11/2007

Quand la SACEM agite ses petits bras muscl és

La SACEM s'était faite retoquer il y a 2 ans par la CNIL, qui lui avait refusé le droit de connaître les adresses IP de ceux qui téléchargent... Mais le Conseil d'Etat a contredit la CNIL, et fort des récentes conclusions de la mission Olivennes, la SACEM peut désormais agiter ses petits bras musclés.

Je ne comprends toujours pas comment le fait de connaître l'adresse IP de l'origine d'un téléchargement va régler le problème. Chez moi, il y a 4 ordinateurs en Wifi et chacun dispose d'un usage libre (et chez moi, on ne dénonce pas, même si je sais que c'est le chien qui n'arrête pas de télécharger...). Va-t-on devoir fermer les Web cafés (ou leur imposer une taxe pour anticiper les téléchargements qui s'y dérouleraient) ? Interdire le Wifi ? Si vous voulez faire condamner votre voisin, branchez-vous sur son Wifi et téléchargez à donf ! ...etc.

Au-delà de l'article qui confirme le grand n'importe quoi sécuritaire en train de se mettre en place, le plus drôle à lire sont les commentaires (appels au boycott des majors en France, à quoi sert donc la taxe que l'on paye à la SACEM lors d'achats de supports électroniques...etc.), notamment celui d'un certain "OncleRenoVenere" qui rappelle que les droits (d'écoute et de regard) que vous avez payés à l'époque pour les K7, les K7 vidéos, les DVD, les DVD optiques vous ont sûrement été remboursés par les majors lors du changement des nouveaux formats de supports culturels... Non? Ah, bon !





12/06/2007

Etre une star internationale

Vous avez déjà entendu un(e) chanteur(teuse) étranger(gère) chanter en Français ? C'est rigolo quand même. C'est tout pourri au niveau de l'accent. Des fois, on a du mal à retrouver la chanson originale. Malgré tous les efforts de diction, on SAIT que l'interprète n'est pas Français(e)...

Et du coup, je m'interroge sur ces Français qui chantent en Anglais, lorsqu'ils veulent embrasser une carrière internationale. A mon avis, ça doit être aussi pourri pour des oreilles anglo-saxonnes. Le mieux est sûrement d'assumer comme une Piaf ou un Aznavour...


Le chant du manager

(Re)Découvert à la (re)lecture des Lettres persannes du sieur Montesquieu, cet ôde que tout manager devrait déclamer à ses employés lorsqu'il est nécessaire de remettre certaines choses en place, au lieu de passer des "savons" sans odeur ni saveur :
"Et qui êtes-vous, que de vils instruments que je puis briser à ma fantaisie ; qui n'existez qu'autant que vous savez obéir ; qui n'êtes dans le monde que pour vivre sous mes lois ou pour mourir dès que je l'ordonne ; qui ne respirez qu'autant que mon bonheur, mon amour, ma jalousie même, ont besoin de votre bassesse ; et enfin, qui ne pouvez avoir d'autre partage que la soumission, d'autre âme que mes volontés, d'autre espérance que ma félicité ?"

12/05/2007

D éfense des intérêts acquis

Ce n'est pas forcément toujours après les mêmes cataégories sociales qu'il faut s'insurger quand on aborde ce sujet.


Il y a peu, une mission dirigée par Denis Olivennes (patron de la Fnac) a rendu ses conclusions sur le traitement numérique de la culture (principalement la musique et les films) avec bien entendu un haro sur le téléchargement. Sans aucune réflexion sur les potentiels économiques offerts par ces nouveaux usages de consommation... Comment vous dire ? Confier une telle mission à un patron d'une des principales enseignes de distribution des principaux produits concernés, c'est un peu comme... tiens, en fait, c'est tellement grotesque que je ne trouve même pas de métaphore humoristique sur le sujet.


Pour des analyses plus poussées de ce grand n'importe quoi de la mission gouvernementale, je vous renvois sur :
Si nous ne sommes pas avec eux, c'est parce qu'ils sont contre nous
- Olivennes : la répression, encore, toujours

Mais il ya également les commissaire priseurs qui ne sont pas moins atrophiés du bulbe lorsqu'ils pensent à Internet. Et plutôt que de s'attaquer à une société comme Ebay, ils préfèrent essayer de foutre la trouille à 2 jeunes qui ont trouvé qu'il y avait sur ce sujet matière à créer du service et de la valeur : 2 ans d’emprisonnement et 375 000 € d’amende


Je ne comprends pas que le syndicat des maréchaux ferrants n'attaque pas les constructeurs automobiles pour usage illicite de chevaux. Il y aurait sûrement de quoi faire une mission qui serait suivie d'une loi.





12/03/2007

Puisque Vinvin s ' est barr é, moi je dis " Troputride "

Puisque notre Vinvin national s'est fait la belle, j'ai décidé qu'il fallait tout de même faire respecter le droit du sol et d'élire icône nationale de la vanne vidéo "Troputride".


On y retrouve une galerie de personnages (avec perruques et tout et tout) comme Maestro, le roi de la Tektonic, Simon t'es con (qui rappelle les grandes heures de Dupontel), Gothique, Vanessa...


Pour une mise en bouche, je vous présente Simon t'es con #8 :



Pour le reste, c'est par ici.


Ps : Mais non Vinvin, ceci n'est pas un rejet et je te rassure grâce au Oueb "loin des yeux, loin du coeur" a de moins en moins de pertinence. Simplement, il ne va pas être simple pour toi de cultiver cet humour franco-français en phase avec notre actualité nationale, qui est tout de même l'actualité la plus importante de l'univers même si elle n'intéresse que nous mêmes... Il nous faut une icône sur notre terroir qui puisse subir le 13 heures de JP Pernod.
En même temps, la dernière fois je t'ai branché avec Zazon et ça a donné des choses très drôles. Donc pourquoi pas un échange transatlantique Vinvin / Putride ?



12/01/2007

Pens ée 129

L'homme comprend qu'il doit entrer en résistance quand il apprend que les Anglais débarquent.